Interview imaginaire d’Ange-Jacques Gabriel, 1770

Héritier d’une longue lignée familiale d’architectes talentueux, Ange-Jacques Gabriel n’a pratiquement travaillé que pour le roi Louis XV et n’a réalisé aucune commande pour des particuliers. 

Le souverain Louis XV, passionné d’architecture, a établi une relation personnelle avec son premier architecte (nommé à ce titre en 1742), avec lequel il travaillait souvent seul sur des plans et des projets. Cette proximité entre les deux hommes exaspérait d’ailleurs le marquis de Marigny, directeur des bâtiments du Roi, qui considérait que son pouvoir sur son département en était atténué.

Ci-dessus : portrait d’Ange-Jacques Gabriel par Jean-Baptiste Greuse exposé au Musée du Louvre.

 

Les cinq réalisations majeures de Gabriel sont l’Ecole Militaire, le château de Compiègne, la place Louis XV (place de la Concorde), l’Opéra du château de Versailles et le Petit Trianon.

Dans toutes ses réalisations, Gabriel a su mettre en œuvre un style noble et simple qui s’oppose aux excès du rococo et dégage le goût français de toute influence italienne afin de créer une période d’excellence dans l’art architectural.

Statue d’Ange-Jacques Gabriel par Augustin Courtet, Cour Napoleon du Palais du Louvre, 1857

Une similitude curieuse ? Je suis l’arrière-petit-fils d’une dynastie d’architectes (Jacques II Gabriel, Jacques IV Gabriel, Jacques IV Gabriel), comme notre bon roi Louis XV est l’arrière-petit-fils du grand Louis XIV.

Comment vos parents ont choisi votre prénom ? Il fallait au moins un ange pour poursuivre la dynastie des trois Jacques qui me précèdent…

Métier que vous vouliez faire enfant ? Poursuivre la construction de mes châteaux de sable, mais en plus grand…

Votre plus grande réussite ? Peut-être l’Opéra de Versailles, ce dense bâtiment dédié à la danse.

Votre principal trait de caractère ? le trait de crayon.

Ce qui vous rend le plus fier ? Construire des châteaux en France plutôt qu’en Espagne.

Vos peintres favoris ? Les peintres d’architecture comme Hubert Robert. Notez que les noms composés de prénoms sont souvent de bons numéros !

La couleur que vous préférez ? La couleur pierre.

Votre devise favorite ? Le néo-classicisme (colonne, fronton, portique) mis en jeu avec adresse garantit l’harmonie de l’architecture.

Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence ? Celles qu’on me reproche, mais elles sont peu nombreuses.

Un résumé de votre style ? Simplicité et noblesse.

Un mot sur le Pavillon Royal de La Muette ? Ce petit Trianon des forêts, rustique et harmonieux, résume parfaitement mon œuvre.

Opéra de Versailles

Dessin du Petit Trianon par Ange-Jacques Gabriel

Derniers articles Histoire, Interview

Extrait du Journal de la Reine Victoria

"Visite de la Reine et du Prince Consort à l’Empereur des français", pages 96 à 100. Alors que Napoléon III et l’Impératrice Eugénie s’étaient rendus pour la première fois en Angleterre en avril 1855, c’est seulement quelque mois plus tard, à l’occasion de...

Vidéo – Présentation du Pavillon Royal de la Muette

Une vidéo réalisée par AADO MEDIA.Hier les cartes, les parchemins et les écrits. Aujourd’hui, l’image et le son. Chaque époque du Pavillon Royal de La Muette est racontée avec les moyens de son temps. En attendant l’ouverture des portes au public, les nouveaux...

Le monarque et l’écrivain, rencontre autour d’un chevreuil

Une rencontre atypique entre le roi Louis XVI et François-René de Chateaubriand aux abords du Pavillon de la Muette.  Les « Mémoires d’outre-tombe » sont un modèle de biographie, qui nous invite à suivre les tribulations d’un jeune aristocrate breton, durant les...

Napoléon et la chasse (II) : aménagements, déménagement

D’après Le Grand Veneur de Napoléon Ier à Charles X, Charles-Eloi Vial, 2016.   Désirs assumés, organisation féroce, sens aigu du détail : les qualités qui ont fait la puissance de Napoléon Ier étaient à l’œuvre lors de son passage à La Muette. Comme partout,...

La Muette : halte pittoresque pour une visite d’état

La visite de la reine Victoria à La Muette, le 25 août 1855, valait bien un tableau de chasse. C’est en effet dans ce cadre sylvestre que la royale invitée et son époux, le prince Albert, viennent prolonger les festivités commencées à Paris le 18 août, afin de sceller...

Publications récentes

Extrait du Journal de la Reine Victoria

Extrait du Journal de la Reine Victoria

"Visite de la Reine et du Prince Consort à l’Empereur des français", pages 96 à 100. Alors que Napoléon III et l’Impératrice Eugénie s’étaient rendus pour la première fois en Angleterre en avril 1855, c’est seulement quelque mois plus tard, à l’occasion de...

en lire plus
Restauration de la charpente

Restauration de la charpente

Un défi d'envergure pour ce Monument Historique : préserver le maximum de bois d'origine pour ne remplacer que les sections rongées par la mérule.Depuis août 2020, les travaux sur la charpente de La Muette sont lancés ! Comme pour la restauration des façades, ou toute...

en lire plus
Restauration de la façade et des corniches

Restauration de la façade et des corniches

Les travaux de façade ont démarré officiellement en juillet 2020, une fois le Pavillon complètement échafaudé et recouvert d’un parapluie pour le protégerLa première phase de cette restauration a consisté à purger le bâtiment de son enduit existant et de ses éléments...

en lire plus

Pin It on Pinterest

Partager cette page