Plus près de nous… - Pavillon de la Muette
21995
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-21995,ajax_updown,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.7,fs-menu-animation-underline,popup-menu-text-from-top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Plus près de nous…

Plus près de nous…

1. Après l’arrêt des chasses, les eaux et forêts, dépositaires du pavillon, le louèrent successivement à des occupants pricés parmi lesquels une personnalité singulière, Georgette Leblanc. Cantatrice, actrice et écrivain, elle fut durant 27 ans la maitresse du prix nobel de littérature Maurice Maeterlinck. Après leur rupture, elle partit pour les Etats Unis puis, en 1930, loua la Muette alors dans un état d’abandon avancé. Dans son autobiographie, préfacée par Cocteau, elle livre un récit émouvant du lieu, déjà bien dégradé mais superbe, où elle vécut dans un théatral inconfort avec Margaret Anderson jusqu’à ce que les Beaux arts reprennent les lieux en main.

 

2. Une chronique mondaine relate une soirée de Noël de Georgette Leblanc à la Muette, entre James Joyce et Pirandello…

 

3. En 1933, le pavillon fut repris par les beaux arts, qui le restaurèrent pour en faire la résidence de week end des présidents du conseil. La presse d’octobre en rend compte, alors même que le paysagfe politique de l’Europe s’assombrit.  Nous avons retrouvé trace de commandes de tissus pour cet aménagement aux archives de Pierrefitte, certains am »nagements datent clairement de ce projet, mais nous ne pouvons pas encore dire combien de temps, et avec quel degré d’achèvement, le pavillon de la Muette joua le rôle tenu plus tard par le pavillon de la lanterne, à Versailles. En 1940, il était en tout cas à nouveau abandonné. Epargné par les bombardements de 1944 sur le triage d’Achères tout proche, le pavillon fut en revanche pillé dans les désordres de la fin de la dernière guerre.

 

4. Dans les années 50, une personnalité hors du commun du monde de la radio, Pierre Schaeffer, fit de la Muette une école de radio pour les africains francophones. Son action contribuera fortement à former ce qui seront les premières radios des indépendances africaines… ce qui lui vaudra son renvoi.